herpeto-terrario

forum pour amateurs de reptiles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 anatomie du scorpion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4255
Localisation : france
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: anatomie du scorpion   Dim 15 Jan - 19:16




Arrow Les mains :


Les mains de pédipalpes (plus communément appelées pinces) sont de différentes sortes, plus ou moins grosses, plus ou moins lisses. Elles servent dans la détermination des différentes familles. La main se compose de deux parties, le tarse ou doigt mobile et le tibia, ou doigt fixe.
c'est avec ces articles que le scorpion attrape ses proies, mais il s'en sert aussi comme d'un outil pour creuser, et même comme d'un bouclier pour se protéger (Pandinus, heterometrus).


Les pédipalpes :


Les pédipalpes aussi appelés “pattes-mâchoires” et plus couramment « pinces » sont composés de 6 segments, à savoir : la hanche (ou coxa), le trochanter, le fémur, la patella, le tibia (main et doigt fixe) et le tarse (doigt mobile).
Ils servent surtout à saisir des proies, les maintenir afin de les piquer, et les apporter aux chélicères. Ils servent aussi lors des accouplements, le mâle saisit alors ceux de la femelle pour procéder à la « promenade à deux » avant de féconder celle-ci.
Enfin, les pédipalpes sont utilisés par le scorpion lors de ses déplacements. Les mains en avant, le scorpion palpe chaque obstacle rencontré bien souvent c'est comme cela qu'il trouve un passage ou l'entrée d'une cavité.


Arrow Les chélicères :


Les chélicères sont composés de trois segments, la hanche (ou coxa), le tibia et le tarse, et ressemble à une pince en beaucoup plus petit. Ils servent essentiellement à déchiqueter et broyer les proies afin de les rendre assimilables. En effet, c'est avec ses organes que le scorpion va mélanger des enzymes afin de pré-digérer les parties utiles, ne laissant à la fin, qu'une boulette de ce qui n'est pas assimilable.
La position de certaines soies, et la forme des dents sur les chélicères qui sont utilisées pour différencier les espèces.


Arrow Les yeux :


Les scorpions en possèdent deux sortes. Des yeux médians, à raison d'une paire, située au sommet du céphalothorax, et d'une à cinq paires d'yeux latéraux, situées, elles sur le coté du même céphalothorax.
En général les scorpions possèdent six yeux. Certaines espèces cavernicoles, n'ont pas d'yeux du tout comme par exemple Belisarius xambeui en France, Troglotayosicus vachoni en Equateur ou encore Sotanochactas ellioti au Mexique.


Arrow Les tergites et les sternites :


Les plaques sur le dos portent le nom de tergites, celles sur le ventre de sternites. Ce sont des plaques chitineuses qui protègent le corps du scorpion, une sorte de bouclier en somme. On trouve toujours 7 tergites et 7 sternites sur le mesosoma.
Ce sont les carènes qui ornent ces plaques qui intéressent le systématicien afin de déterminer l'espèce et ainsi savoir à quelle famille appartient le spécimen.



Arrow Le metasoma :

Le metasoma, souvent appelé “queue” est toujours composé de 5 éléments (ou anneaux) articulés.
Sur ces éléments, on peut trouver des carènes très utile en systématique pour déterminer genre et famille du spécimen. Pour certaines espèces, on peut aussi déterminer le sexe en comparant la longueur des segments du metasoma. Celui du mâle étant beaucoup plus long (Hadogenes, Centruroides, par exemple).
Le dernier segment (le 5ème) est très souvent plus long que les autres, c'est au bout de celui-ci que se trouve le telson. Entre la vésicule à venin et le 5ème segment, se trouve l'anus du scorpion.


Arrow Les pattes :

Les scorpions sont des arachnides, ils ont donc quatre paires de pattes, contrairement aux insectes qui en ont trois paires et aux crustacés qui en possèdent 5 paires.
Celles-ci sont composés de sept segments : coxa ou hanche, trochanter, fémur, patella, tibia, basitarse, et tarse. Au bout se trouve une paire de griffes.
Les pattes servent bien sûr au déplacement mais aussi, pour la femelle, à recueillir, lors de la naissance, les pullus qui sortent de l'orifice génital. Elles sont aussi très utiles pour creuser, l'action décalée des 8 pattes permet aussi d'évacuer le sable ou la terre hors du terrier en construction.
On peut aussi remarquer que les pattes sont un bon indicateur du milieu où vit le scorpion . Ainsi, les espèces creusant des terriers possèdent des pattes plus courtes que les espèces vivantes dans les rochers. Les griffes présentent au bout de la patte sont beaucoup grosses, robustes et crochues pour les scorpions qui grimpent sur les arbres ou les cailloux, que ceux vivant sur le sable.

Arrow Le telson :

Le telson est composé de la vésicule à venin et de l'aiguillon. Sa forme, la présence de soies sur celui-ci, d'une dent sous l'aiguillon, mais aussi la longueur et la courbure de l'aiguillon, peut aider dans la détermination de l'espèce.

Arrow Les hanches :

Sous le céphalothorax se trouvent les hanches des pattes du scorpion. C'est le premier élément dans la composition de celles-ci.

Arrow L'opercule génital :

Sur le premier sternite, se trouve l'orifice génital. Il est formé de deux plaques qui selon leur forme indique la famille, le genre ou l'espèce du spécimen. Chez certaines espèces ces plaques sont soudées (Scorpionidae) et forme donc un seul élément. Il faut soulever cet opercule afin d'accéder à l'orifice génital.
C'est dans cet orifice que l'on peut trouver les crochets copulateurs du mâle et ainsi permettre de distinguer à coup sûr un mâle d'une femelle. Cette opération est hélas très délicate à pratiquer et ne peut se faire que sur des spécimens morts.

Arrow Les peignes :

Ce sont des organes spécifiques aux scorpions. On les trouve sur la face ventrale de l'abdomen, sur la deuxième sternite, juste en dessous de l'orifice génital. Ils sont au nombre de deux, de tailles et de formes différentes selon les espèces et le sexe.
Ces peignes sont des capteurs chimico-sensoriels qui renseignent le scorpion sur le terrain, c'est à dire sa composition, son taux d'humidité ainsi que sa température. Ce sont des organes mobiles, le scorpion s'en sert en raclant, voir en « palpant » les surfaces à déterminer.


Arrow [b]Les stigmates :[/b]

Il y en a 8, les deux premiers sont cachés par les peignes.
Ce sont les vestiges des branchies lorsque les ancêtres des scorpions vivaient encore sous l'eau. Ils se trouvent sur les sternites n° 3, 4, 5, 6.
Ce ne sont que des petites fentes que des muscles peuvent ouvrir ou obturer selon la volonté du scorpion. Derrière ces fentes se trouvent les poumons du scorpion.

http://bultel.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://herpeto-terrario.forumpro.fr
 
anatomie du scorpion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» anatomie de l'appareil reproducteur male Hermann
» Anatomie des pattes d'un perruchon
» anatomie
» Présentation THRUNITE SCORPION V2.
» Anatomie Caridinas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
herpeto-terrario :: Sauriens :: Autres-
Sauter vers: