herpeto-terrario

forum pour amateurs de reptiles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le python molure bivittatus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4255
Localisation : france
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Le python molure bivittatus   Sam 7 Jan - 3:44

Le python molure bivittatus




classification:


Classe: Reptilia - Reptiles.
Sous-classe: Lepidosauromorpha - Lepidosauriens.
Ordre: Squamata - Squamates.
Sous-ordre: Serpentes, Ophidia - Serpents, Ophidiens.
Infra ordre: Alethinophidia, Aléthinophidiens.
Super famille: Booïdea - Booïdes.
Famille: Boïdae - Boïdés.
Sous-famille: Pythoninae - Pythoninés.
Genre: Python.
Espèce: Molurus.
Sous-espèce: Bivittatus.
Nom vernaculaire: Python indien.
Nom scientifique: Python molurus bivittatus.
Convention de washington :annexe 2
réglementation européenne : annexe B
espèces dangereuses au sens de
l’arrêté du 21 novembre 1997
(France) : CDC + AOE
La sous-espèce nominale est classée 1 à l'annexe de la Cites.
(Molurus molurus)



Le python molure fait partie de la famille des pythonidés et de l'espèce python molurus. On trouve des spécimens albinos du fait d'une anomalie génétique, certains pythons molures ne possèdent pas les pigments foncés responsables de leur coloration.
Réglementation :
Le Python molurus bivittatus est soumis à l'annexe 2 de la Cites. Ce qui signifie qu'il doit obligatoirement avoir un papier appelé CITES indiquant des numéros et lettres. Ce document prouve sa provenance et sa légalité ou bien un certificat de cession précisant la naissance en captivité en C.EE. Il ne faut pas acheter cette espèce sans ces papiers.

Données morphologiques :
Outre sa grande taille, qui ne dépasse pas 5 à 6 mètres, le python molure à une coloration riche du brun clair à ocre. Le plus grand spécimen retrouvé mesurait 7,90 m.
Sa tête est assez petite, son corps est massif et peut atteindre jusqu'à 80 kilos (en captivitée beaucoup plus hélas) pour un animal de 5 mètres. Il possède des fossettes labiales. Le python molure peut facilement grandir de 1 mètre par an.


Répartition :

Les deux sous espèces de python sont répartis au Pakistan occidental, l'Inde, le Népal et le Ceylan pour le python molurus molurus, et le sud de la Chine, l'Indochine, la Birmanie, Bornéo, Célèbes, Java et Sumbava pour le python molurus bivittatus.
Longévité et mode de vie :
La longévité des pythons molures est en moyenne d'une dizaine d'année en captivité, mais peut dépasser 30 ans.

Choix de l'animal :
Il est préférable d'acquérir un serpent juvénile. L'animal doit avoir mangé au moins 1 fois car la mortalité juvénile est fréquente.
Pour choisir un animal, il faut regarder certains critères importants qui déterminent sa bonne santé. Le premier, la colonne ne doit pas être apparente, cela indique si le serpent se nourrit. Ensuite, le corps ne doit présenter aucunes blessures, ses écailles doivent être régulières et entières.
De plus, le cloaque (orifice anal) ne doit présenter aucune infection ou parasites, il doit être totalement propre.
L'animal doit être vif, regardez s'il est attentif à son environnement.
Sa bouche ne doit pas être ouverte, il ne doit pas y avoir de liquide sortant des narines. Vérifiez également la présence d'acariens sur la peau de l'animal, ce sont de minuscules parasites, lorsque vous prenez l'animal dans vos mains, vérifiez si rien ne bouge.
Comportements sociaux :
Le python molure peut être un serpent très agressif ou très pacifique. Ce serpent peut atteindre une longueur et un poids suffisant pour causer la mort d'un être humain. Malgré la passivité possible de ce serpent, il faut donc penser aux risques, mais aussi aux besoins de l'animal en grandissant.
La faim peut le rendre agressif. Il est préférable de le nourrir à l'extérieur du terrarium afin qu'il n'assimile pas l'ouverture du terrarium avec la nourriture

ALIMENTATION

Dans la nature, ce python peut manger aussi bien des rongeurs que des oiseaux ou des lézards, allant même jusqu'à une petite antilope. En captivité, ils se montrent très faciles à nourrir et mangent, au fur et à mesure de leur croissance, des souris, rats, puis des lapins. Ils acceptent également les volailles. Les plus jeunes mangerons une fois par semaine, mais les adulte peuvent manger aux 3 semaines.

SOINS EN CAPTIVITÉ

Compte tenu de sa taille respectable, le Python de Birmanie a besoin d'un terrarium spacieux. Une jeune spécimen peut rester dans un terrarium d'environ un mètre mais un adulte a besoin d'au moins 200 X120X120.

Il est nécessaire de se rappeler d'une chose. Il est plus important pour un serpent que la température ainsi que le degré d'hygrométrie soit adapté et respecté à l'espèce même, plutôt que de leur offrir un trop grand espace vital en oubliant les deux consignes de bases. Un reptile ne s'en portera que bien si la chaleur et l'humidité est idéale sans avoir un gros terrarium. Mais la logique doit faire preuve de raisonnement, puisqu'un python molure reste un serpent assez massif et volumineux.

Comme substrat, le gros bois d'écorce facilite grandement le nettoyage et apporte aussi un coté esthétique et tout à fait naturel. Lorsqu'une partie du terrarium sera souillé, il ne reste qu'à enlever la partie décelée ainsi que les alentours et par la suite, de la remplacer par des écorce neuves. Le bois a aussi la qualité d'absorber les liquide et de ce fait, les odeurs seront ainsi minimisé.

Un élément chauffant qui recouvre le tiers du terrarium placé en dessous est très important et est nécessaire pour la digestion de l'animal. Une lampe chauffante devra être installé pour maintenir une température diurne d'environ 28 - 30C , avec une zone plus chaude à 33C environ. La température sera légèrement abaissée la nuit, aux alentours de 27C. Il ne faut pas oublier de disposer le corps de l'élément chauffant hors d'atteinte des animaux, pour éviter les brûlures par contact direct.

Afin d'augmenter le taux d'humidité dans le terrarium, un plat d'eau assez grand devra être installer en dessous de la lampe chauffante pour maintenir l'humidité à environ 70 - 80%. Une bonne branche massive dont la largeur de cette dernière aura pour minimum la moitié de la largeur de la partie la plus massive du serpent, ou une grosse roche sera appréciée afin de permettre au serpent de bien muer.

Le Python de Birmanie mord assez rarement et a plutôt bon caractère. Mais sa morsure reste très douloureuse. Il est aussi obligatoire d'être assisté, lors des manipulations, auprès d'une ou plusieurs personnes. Outre règle de prudence, à priori évidente, on ne mettra jamais un gros spécimen autour du cou. Compte tenu de sa puissance, il n'aura guère de difficulté à vous comprimer les carotides. De manière toute aussi évidente, on ne laissera pas d'avantage des enfants le manipuler. Enfin, il faut toujours être vigilant et sur ses gardes lors des manipulations. Il est tout aussi déconseillé de s'occuper seul des grands ou gros sujets, excédent respectivement 3 mètres. À défaut, on se débrouillera pour avoir quelqu'un à portée de voix en cas de problème. Il est à noter que cette animal est connue comme étant un serpent ayant causé la mort chez l'homme et que 99% des accidents reste la faute du propriétaire.


Reproduction :



Afin d'être prêt à l'accouplement, le Python de Birmanie femelle doit mesurer un minimum de 3 à 4 mètres. Il faut les nourrir généreusement durant l'été pour qu'elles aient un minimum de surplus de gras. Ensuite les laissez jeûner tout le mois de novembre.

Puis le temps de refroidissement est arrivé. Il faut baisser la température graduellement de quelques degrés à chaque 3 jours jusqu'à environ 20 C. Ensuite attendre environ 2 mois.



Au début février, il faut les réveiller en augmentant la température graduellement jusqu'à la température normale. Ensuite, les nourrir d'une proie de taille moyenne. Quelques semaines plus tard, le temps est arrivé de les accoupler. Introduisez le mâle dans le terrarium de la femelle pendant 2 semaines et attendre. Il est important de surveiller la femelle après la période d'accouplement et de lui fournir, le temps voulu, un endroit adéquat pour y pondre ses oeufs.

Lorsqu'une femelle n'accepte plus aucune nourriture et qu'elle se promène continuellement, c'est qu'elle cherche un endroit pour y déposer ses oeufs. Il faut alors placer dans son terrarium une boite de plastique avec un couvercle dans laquelle on a pratiqué, sur le côté, une ouverture lui permettant d'entrer et de sortir facilement. Cette boite doit être suffisamment grande pour que l'animal puisse s'y déplacer confortablement. On recouvre le fond de cette boite d'une couche de 5 à 8 cm de vermiculite humide.

(Il arrive souvent que, pour commencer, elle entrera et sortira à de nombreuses reprises de cette boite, c'es tout à fait normal. Lorsque le temps de la ponte sera venu, elle demeurera à l'intérieur et y déposera ses oeufs. À ce moment, il est prudent de retirer le plat d'eau afin qu'elle ne choisisse pas cet endroit pour pondre).

Environ 2 mois plus tard, vers le mois d'avril, la femelle pond. Si elle refuse de manger avant de pondre, c'est normal, il arrive parfois qu'elle refuse toute nourriture durant le temps de gestation. Elle dépose de 10 à 100 oeufs et pèsent entre 150 et 250 grammes.
certains oeufs sont soudés, il est préférable de ne pas les séparer.



Il est préférable de ne pas laisser les œufs sous la garde de la femelle car les contraction musculaire pour garder une température constante pendant toute la couvaison épuise fortement la femelle.


Il faut donc les incuber à une température d'environ 31/32°C.
Ils écloront 60 - 70 jours après. les éclosions dure entre 24 heures et 36 heures après le début de la première éclosion .




Les jeunes mesurent environ 60 cm à l'éclosion.
Il s'agit maintenant d'installer ces nouveau-nés dans leurs nouveaux quartiers. On place chaque bébés dans une boite ou un plat de plastique dont on a pris soin de recouvrir le fond d'un papier absorbant et d'un petit récipient d'eau changé tous les jours et d'une cachette. Il est fortement déconseillé de placer plus d'un nouveau-né dans chacune des boites, car à cet âge, ils sont souvent ophiophages.

Le premier repas des bébés est une chose déterminante pour leur survie et leur bon développement. Plus tôt ils prennent leur premier repas, meilleur sont leurs chances de survie. Si quelques nouveau-nés refusent de se nourrir, attendez la première mue et ensuite ils devraient manger. Il faut tout simplement laisser tombé délicatement un bébé souriceau devant le serpent. Ensuite, leurs servir un repas tous les 5 jours environ.

il existe aussi le python molurus molurus qui s'élève dans les même condition.
il est légèrement plus petit et bien plus agressif.

ATTENTION ESPECES EN ANNEXE 1
La couleur du Python molurus molurus est le beige clair, voir rosé, avec des dessins plus foncés rappelant un peu les taches de la girafe. Il possède sur le dessus de la tête, tout comme le Python molurus bivittatus, un dessin caractéristique en forme de flèche. Le critère principal permettant la distinction du P. m. bivittatus est que la 6ème ou la 7ème écaille labiale arrive au contact de l'oeil, tandis que chez P. m. bivittatus, des écailles suboculaires séparent l'oeil des écailles labiales.


il existe des hybridation notamment avec du reticulatus, c'est hybridation même si sa donne de beau serpents sont d'un point de vue scientifique une aberration.

HYBRIDE RETICULATUS MOLURUS BIVITTATUS


Dernière édition par le Lun 30 Jan - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://herpeto-terrario.forumpro.fr
 
Le python molure bivittatus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Python molure bivittatus x Python regius !!!
» Python molurus bivittatus
» python molure green
» Python molurus bivittatus albino
» Python molure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
herpeto-terrario :: Terrariophilie :: Fiches d'élevage :: fiches ophidiens-
Sauter vers: